Éolien offshore

L'Aude, premier département éolien de la Nouvelle Région.

La mer comme horizon

Pays de vent et de soleil, Le Grand Narbonne a toujours eu un temps d’avance pour le développement des énergies renouvelables. C’est pourquoi le territoire est naturellement aux avant-postes de la volonté nationale exprimée dans la loi de 2014 sur la transition énergétique pour la croissance verte, portant à 32 %, à l’horizon 2030, la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie.

Le Grand Narbonne et au-delà la région pourront même viser un objectif supérieur grâce aux projets d'éolien offshore développés à 15 km des côtes, au large de Gruissan et Leucate.

Soutenu par l’État dans le cadre des investissements d’avenir, ce projet comprend une première phase d’expérimentation, visant à installer d’ici 2020 trois à six éoliennes de 5 Mégawatts. Cette phase d’observation doit permettre de rôder la chaîne industrielle et logistique, mais aussi d’optimiser la production d’électricité en vue d’une seconde phase avec l’implantation vers 2025 d’une ferme commerciale de 500 Mégawatts.

Les enjeux économiques sont énormes : 150 à 200 millions d’€ d’investissements pour l’expérimentation, près de 2 milliards d’€ pour la phase commerciale, avec un potentiel de 1500 emplois dont une grande partie sur le port de La Nouvelle, désigné tout naturellement comme la base d’assemblage et de maintenance des éoliennes. Le projet Grand port, avec ses nouveaux postes à quai et sa zone logistique, est indispensable à cette intégration du projet éolien offshore.