MuRéNa

MuRéNa

2 000 ans d'échanges

Valoriser l’héritage historique, c’est créer des leviers économiques et touristiques.

Colonie romaine fondée en 121 av. JC, Narbo Martius a été l'une des premières grandes villes françaises, idéalement située au carrefour des grandes voies de circulation sud européennes.
Les vestiges de cette époque sont nombreux et vont enfin être valorisés.
Avec MuRéNa, Le Grand Narbonne se dote d’un équipement culturel et touristique d’envergure internationale.

Les monuments de l’ancienne capitale ont été peu à peu démolis et leurs pierres réemployées à la faveur des transformations de la ville. Les plus beaux éléments de cette architecture impériale ont été récupérés au XIXe siècle et réunis dans la collection antique la plus importante après celle de Rome (15 000 pièces).
Georges Frêche, homme politique visionnaire et historien passionné, avait saisi le parti que Narbonne et son territoire pourraient tirer de la mise en valeur de ce patrimoine dans le cadre d’un musée d’envergure internationale, portant la signature d’un maître de l’architecture, en l’occurrence Norman Foster.

Depuis fin 2015, le chantier est lancé pour ce qui sera le plus gros investissement public (49,2 M€) réalisé dans Le Grand Narbonne, avec une ouverture prévue début 2019.
Mais le Musée régional de la Narbonne antique, c’est aussi la création d’un centre de recherche en archéologie et la mise en réseau des sites déjà exploités (musée Amphoralis de Sallèles-d’Aude) ou actuellement en fouille (La Nautique, port antique, île St-Martin).

MuRéNa impulse une dynamique scientifique, culturelle et touristique sur l’ensemble du Grand Narbonne.

Sir Norman Foster
Architecte qui a reçu le prix Pritzker en 1999.
Plus de 300 réalisations magistrales à son actif dans le monde, dont l’aéroport de Hong-Kong, l'hôtel de ville de Londres et le viaduc de Millau.