Gare TGV

Nouvelle gare au Grand Narbonne

La nouvelle gare TGV à l’ouest de Narbonne renforcera une situation stratégique au cœur de la région.

La géographie est un atout historique pour le territoire du Grand Narbonne.
Situé au carrefour antique des vias Domitia et Aquitania, la Narbonnaise est aujourd’hui une articulation entre les métropoles de Toulouse, Montpellier et Barcelone.

A l’heure de la grande région, cette position sera confortée par la réalisation du “chaînon manquant” du TGV entre Montpellier et Perpignan. Ces 150 km de ligne nouvelle et surtout la création de la gare de Narbonne-Ouest (pont des Charrettes), confirmée début 2016 par l’État, sont un axe fort du développement futur du Grand Narbonne.

Les enjeux sont multiples. Le TGV va ouvrir davantage le territoire sur l’Europe, le pays et la région avec un fort potentiel de développement économique en lien avec les zones d’activités du Grand Narbonne (Pôle Santé, Parc Méditerranéen de l’Innovation, Viti-viniculture).
Avec 2 millions de passagers prévus sur la gare nouvelle, Narbonne deviendra la principale porte d’entrée du tourisme audois vers les grands sites (canal du Midi, pays Cathare, Carcassonne, Romanité, Littoral).
Le TGV c’est aussi plus et mieux de mobilité pour les habitants de toute la région avec des gains significatifs sur les temps de parcours et un cadencement démultiplié pour les trains express régionaux (TER) dont la fréquentation est en hausse constante (+55 % du trafic en Languedoc-Roussillon entre 2000 et 2013).
Enfin, le TGV doit permettre à Narbonne de réorganiser son espace urbain à l’ouest et de définir sa politique de déplacements.